Baromètre des villes cyclables 2019 – Première synthèse de la ville de Châtillon

L’enquête de la FUB « Baromètre des villes cyclables » a pris fin le 30 novembre 2019 après 2 mois de sondage. La ville de Châtillon a recueilli 285 réponses (dont 264 de cyclistes) au baromètre 2019, soit 7,75 pour 1000 habitant·e·s. Contre 72 participations en 2017. Soit une augmentation de +295 % !

Les résultats complets du baromètre 2019 ne sont toutefois pas encore disponibles au moment de la rédaction de cet article. Cependant la FUB a déjà publié les commentaires libres laissés par les sondés.

Répartition des commentaires libres

Suite au questionnaire, un commentaire libre pouvait être laissé. Il permettait à l’usager de s’exprimer sur un ou des points jugés très problématiques. La synthèse de ces commentaires permet d’identifier 7 catégories

  • Infrastructures manquantes, insuffisantes, incohérentes (54 %)
  • Absence/mauvaise prise en compte des usagers par la mairie (29 %)
  • Dangerosité des motorisés, insécurité des cyclistes/piétons (20 %)
  • Pas de Vélib’ à Châtillon (16 %)
  • Non-respect, incivilités et impunités (13 %)
  • Plan de circulation obsolète, pollution, bruit, qualité de vie (10 %)
  • Stationnement Autos/2RM gênant et dangereux (8 %)

Infrastructures manquantes, insuffisantes, incohérentes – 54 %

Détails

  • Pistes cyclables 60% : Absences, insuffisance, non-continuité ou encore incohérence (apparait puis disparait, du mauvais côté de la route…)
  • Arceaux de stationnement vélo 30% : absence ou insuffisance près de points d’intérêt (commerces, école, équipements sportifs)
  • Reste 10% (signalisation, SAS vélo, lassitude d’une ville « tout bagnole »…)

Extraits

« Quand elles existent, les pistes cyclables sont mal étudiées voire dangereuses. »
« Il manque beaucoup de doubles sens cyclables et de places de stationnement vélo dans le vieux centre. »
« Manque de stationnement vélos aux abords des commerces. »
« Il faudrait plus de pistes cyclables. Faire en sorte que celles qui existent soient praticables »
« Lors de nouveaux aménagements, la place du vélo n’est pas prise en compte (exemple : rue des Pierrelais, le long du tramway). »
« aucune voie cyclable dédiées uniquement au vélo: la coulée verte est mixte piéton/vélo et par conséquent pas une vrai voie pour des déplacements rapides, les voies le long du tramway ne sont pas sécurisées et les voitures roulent ou se garent dessus »
« Tout est à faire à Châtillon pour que les cyclistes s’y sentent bien. »

Absence/mauvaise prise en compte des usagers par la mairie – 29 %

Détails

De nombreux Châtillonnais se plaignent d’une mauvaise prise en compte des avis des usagers par la Mairie. Aucune consultation n’est réalisée avant d’entreprendre des actions (exemple : pince-roues inadaptés devant Carrefour, peinture « pictogramme vélo » décriée par bon nombre d’usagers).
Plusieurs commentaires suggèrent à la municipalité de consulter l’association Vélo Piéton Châtillon avant de prendre des décisions concernant les aménagements cyclables.

Extraits

« La mairie devrait faire appel à des cyclistes pour avoir leur avis et bénéficier de leur expertise/retour d’expérience »
« Faire un marquage au sol « vélo » sur une route ne suffit pas à faire une piste cyclable ….. »
« L’usage du vélo n’est pas pris en compte par la municipalité. Les rares aménagements qui sont réalisés le sont à minima et souvent mal faits. »
« Le maire n’a pas la moindre considération pour les cyclistes, ne respecte pas la loi LAURE, ne veut pas du Vélib dans sa ville »
« aucun effort n’est fait malgré une volonté de beaucoup d’usagers de prendre son vélo »
« Seules quelques mesures cosmétiques (peinture au sol et tourne à droite ont été prise le mois dernier (!) en raison d’une campagne intense d’usagers. Sinon la mairie n’aurait rien fait. Un rue de la ville vient d’être refaite, sans AUCUN aménagement cyclable ni même élargissement de trottoir pour les piétons. »
« On se demande si la municipalité se moque ouvertement des cyclistes (et des piétons aussi) ou si elle est simplement incompétente… »

Dangerosité des motorisés, insécurité des cyclistes/piétons – 20 %

Détails

Le sentiment de manque de sécurité freine un nombre important de potentiels cyclistes. Beaucoup de Châtillonnais indiquent prendre la voiture car ils ne se sentent pas encouragés à changer leur habitude en toute sécurité. En lien avec l’absence d’infrastructure adaptée.

Extraits

« Je n’ose pas utiliser mon vélo en ville car infrastructure pratiquement inexistante ou pas en continu donc extrêmement dangereux. »
« Faciliter les déplacements à pieds et à vélo pourraient réduire le nombre de voitures et donc sécuriser la vie des écoliers sans avoir besoin d’un agent à chaque passage piéton ! »
« Plus de pistes cyclables pour éviter aux vélos de rouler sur les trottoirs et protéger ainsi les piétons »
« Piétons et PMR pas en sécurité et subissent souvent l’irrespect des automobilistes, vélos toujours à risques, véhicules dans les bouchons et des travaux tout le temps…. »
« Je ne me sens pas en sécurité avec les enfants à cause des voitures, je ne souffle que sur la coulée verte, mais l’atteindre avec les enfants à vélo reste assez éprouvant. »

Pas de Vélib’ à Châtillon – 16 %

Détails

Le refus de la mairie d’adhérer au service de location de vélo courte durée VELIB’, pourtant disponible dans toutes les villes avoisinantes, est déploré par de nombreux Châtillonnais.

Extraits

« Châtillon est la seule commune de petite couronne sans accès au Velib… »
« Développer le Vélib serait un véritable atout pour Châtillon. En effet, toutes les communes voisines le possèdent et cela permettrait de s’y rendre facilement. »
« Je suis particulièrement choquée de savoir que la mairie a refusé l’installation des vélibs à Châtillon,
qui aurait tant amélioré le quotidien des habitants de cette ville »
« Toujours pas de Vélib !!! Merci au Maire obtus qu’on a»

Non-respect, incivilités et impunités – 13 %

Détails

Manque de savoir vivre. Des motorisés principalement, de certains cyclistes également. Éducation minimum. Non-respect encouragé par le laxisme de la municipalité.

Extraits

« Les voitures roulent trop vite, sont bien souvent mal garées et bouchent la visibilité …. il y a de nombreux progrès à faire »
« Autour de Châtillon- Montrouge c’est un cauchemar Piétons, motorisés et cyclistes s’agressent Les cyclistes sont très souvent agressés »
« D906 : les contres allées sont de plus en plus encombrés par du trafic de transit, circulant à vive allure »
« former la police municipale au code de la route et les faire circuler A VELO ! »
« Les cyclistes sont victimes d’agressions et les motorisés sévissent en toute impunité. »

Plan de circulation obsolète, pollution, bruit, qualité de vie – 10 %

Détails

La ville n’est pas pensée pour absorber l’ensemble du trafic automobile (embouteillages quotidiens).
Seule une réfection du plan de circulation intégrant les mobilités actives et un développement des transports en commun permettrait aux Châtillonnais de se déplacer de manière efficace.

[Note VPC : les préconisations du plan de déplacement de 2009 (date à vérifier) incitaient déjà à développer l’usage du vélo. La municipalité n’a pas suivi ces conseils …]

Extraits

« Il faut mettre en place un vrai plan de circulation vélo pour Châtillon, qui est inexistant à ce jour. »
« Une zone de limitation à 30km/heure généralisée sur la ville serait une bonne solution d’harmonisation des déplacements y compris pour les piétons »
« Pour une ville moins bruyante, moins polluée, donc pour une meilleure qualité de vie pour les Chatillonais, il est primordial de développer les infrastructures pour vélos et piétons à Châtillon et réduire la circulation des motorisés : ils sont bcp trop nombreux par rapport à la capacité de la ville (bouchons, ralentissements, klaxons qui énervent les automobilistes eux même et les motards donc conduites à risques dans ces citations) «
« J’ai la sensation de vivre dans une ville totalement décalée de la réalité, où la voiture règne partout. Pas un seul espace piéton, même dans le centre si agréable et gâché par le passage des voitures en continu. Je ne me sens pas en sécurité avec les enfants à cause des voitures »
« Passer à 30 km/h un bon nombre de rues, voire piétonniser une partie du centre-ville »

Stationnement Autos/2RM gênant et dangereux – 8 %

Détails

Non-respect des aménagements cyclables par des automobilistes et scootards / motards se garant dessus. Contournement souvent dangereux mettant en danger les usagers.

Extraits

« Gros problème sur les itinéraires vélo squatté par les automobilistes / scooter »
« Le stationnement des voitures et 2RM est très problématique à Châtillon … et rien n’est fait de la part de la PM (qui ne se prive pas pour faire de même)… y compris aux abords des écoles…»

Cartographie des points noirs et axes prioritaires

A la fin du sondage, les participants ont été invités à pointer sur une carte de la ville 3 points noirs et 3 axes prioritaires pour des aménagement/travaux. Ces données sont visibles sur une carte interactive.

L’avenue de Paris / Verdun (T6) et le boulevard de Vanves sont les grands gagnants sur leur longueur mais aussi au niveau de leur intersections. On voit sur l’ensemble de la commune qu’elle est parsemée d’axes estimés prioritaires par les Châtillonnais.

De nombreuses intersection sont classées comme « points noirs ».